Gospel Reflections

TROISIEME DIMANCHE DE PÂQUES

Luke 24:35-48

Sunday Gospel Reflection by Zuster Geneviève Simons

Published: April 19, 2015


La fête de Pâques nous dit quelque chose d’important du Père : Dieu ne laisse perdre de ses enfants par amour. La fête de Pâques nous annonce l’amour infini du Christ et nous montre combine la foi des disciples est fortifiée, eux qui avaient peur sont devenus des témoins très forts.

L’Evangile de Marc 16.8 est probablement la présentation la plus correcte de ce que les apôtres ont expérimentés pendant ces premiers jours de Pâques. Les femmes arrivent devant le tombeau et voient que le corps de Jésus n’y est plus « Elles sortent du tombeau et s’enfuirent. » La peur les avaient saisies et elles ne disent rien à personne à cause de leur effroi. La Résurrection est pour les disciples une complète surprise: la mort est quand même la mort. Plus tard, ils diront à l’unisson que Jésus est ressuscité et il est vivant. Comment est-ce qu’un tel changement complet est possible? Beaucoup d’interprétation ont été données pour expliquer ce changement aussi radical, chez les disciples. Il n’y a pas d’explication qui supporte d’ailleurs une confrontation paisible dans les textes bibliques.

Certains auteurs prétendent que, dans une sorte de trance, les apôtres ont nié la mort de Jésus. Dans leur agitation, ils veulent convaincre tout le monde que le Seigneur est revenu à la vie. Peut-être qu’ils ont même caché le corps de Jésus. Une étude des textes ne montre ni une excitation ni une contestation. Il n’y a que le silence et la peur. Les disciples n’attendent pas de Résurrection.

D’autres pensent qu’il s’agit d’illusion. Les disciples ne savent pas accepter la mort de Jésus. Petit à petit ils acceptent la réalité de sa mort et la Resurrection. Oui, en effet, Il est ressuscité, Alleluia.

De nouveau, les disciples ne se souviennent pas de la prédiction de Jésus sur sa Résurrection. Les disciples acceptent tout simplement la mort de Jésus. Quelques écrivains considèrent que les disciples éprouvent une conversion en acceptant par leur foi la Résurrection de Jésus. Ceux-ci se sentaient coupables parce qu’ils avaient abandonné Jésus. Dans les textes bibliques, il n’y a pas de références à cette culpabilité. La seule explication, c’est le changement complet chez les disciples en face de ce grand événement de Résurrection !

Les disciples ont abandonnés Jésus le jeudi saint, mais Jésus n’abandonne pas ses disciples. L’évangile de ce dimanche montre les onze apôtres se barricadaient chez eux par crainte de Juifs. Jésus apparaît parmi eux : « La paix soit avec vous. » Ils ne le croient pas : « C’est un fantôme : C’est un esprit sortant du tombeau. » C’est seulement quand Jésus demande à manger, qu’ils Le reconnaissent. Il est le même, et quand même il est tellement autre. Jésus leur montre ses plaies, et ils le reconnaisssent. Maintenant les disciples doivent prouver leur foi. Jésus envoie ses disciples des envoyés pour annoncer les bonnes nouvelles. « Allez maintenant et proclamez que le Christ est mort et est à jamais vivant. »

En effet, Jésus nous dit que nous annonçons les bonnes nouvelles quand nous étendons nos mains comme Chrétiens à ceux qui vivent en pauvreté, quand nous ne laissons pas seuls tous ceux que nous trouvons sur les routes de l’Ukraine, de la Grèce ou de la Syrie at dans tous les lieux de la violence, de l’injustice et de la souffrance. Les Chrétiens trouveront la présence physique de Jésus dans leurs prochains dans le monde.

 

 

« View all Gospel Reflections