Gospel Reflections

Quatrieme Dimanche de Pâques

John 10:11-18

Sunday Gospel Reflection by Soeur Geneviève Simons

Published: April 26, 2015

Read John 10:11-18

Jesus said: "I am the good shepherd. A good shepherd lays down his life for the sheep. A hired man, who is not a shepherd and whose sheep are... Read More…


Pendant trois dimanches consécutifs, nous avons rencontré aux Ecritures des apparitions de Jésus après la fête de Pâques. L’histoire de Jésus ne se termine pas le vendredi saint à 3 heures de l’après- midi. Jésus ressuscité se montre à ses disciples. Il leur promet l’Esprit–Saint qui leur donnera la force d’exécuter son testament. Le testament du jeudi-saint : « Faites ceci en mémoire de moi » Il ne s’agit pas seulement de fêter l’Eucharistie, mais de continuer la mission de Jésus dans la joie et la libération pour tous les hommes, spécialement pour les malades, les marginalisés, les fugitifs, et ceux qui vivent en pauvreté. Les textes liturgiques d’aujourd’hui et des prochains dimanches nous racontent ce qu’il nous faut être pour vivre ce testament. Il s’agit du Berger, du Vigneron et de l’ami. C’est aujourd’hui le Pasteur dans cette Evangile.

L’image du pasteur nous dit quelque chose de Dieu, quelque chose de Jésus et finalement quelque chose de nous-autres. Il ne nous faut pas changer cet ordre pour aller voir où et quand nous pouvons être des berger pour les autres .Il s’agit de regarder le Père et Jésus avec un regard contemplatif. Jésus nous dit qu’il y a un pasteur qui prend soin pour tout le monde. La vie n’est pas une série d’accidents, mais il y a un Pasteur qui nous amène sur la route.

Nous avons de la confiance forte en entendant le Psaume 23 :

« Mon pasteur est le Seigneur,
je ne manquerai de rien.
Il me fait reposer dans de verts pâturages
je m’étends au bord de l’eau…
Quand j’aurais à marcher dans l’obscurité de la mort
je n’ai pas peur parce tu es avec moi
et toujours je reviens dans la maison du Seigneur. » (traduction de Huub Oosterhuis)

Le symbole du Berger nous décrit Dieu même qui garde la vie de chaque personne. L’image du berger nous révèle aussi la vision du Fils, Jésus. Il est le berger qui descend sur terre ; il est tangible et visible. « Je suis le pasteur au milieu de vous. » Je ne suis pas un serviteur, mais un pasteur. Je ne suis pas engagé par Dieu pour jouer le rôle de berger. Je suis le Fils du Pasteur.

Il semble que le pasteur est le pasteur le plus parfait quand les choix sont plus difficiles. Dans les textes de Mattieu 18.12-13 et de Luc 15.4, on voit qu’il faut que le pasteur choisisse entre la brebis de 99 agneaux et un sel agneau égaré. C’est pas un dilemme parce que la brebis sur la montagne sont aussi en danger. Sans questionner, Jésus choisit à chercher l’agneau égaré. Il dit : « Il y aura beaucoup de joie si la brebis est retrouvée. » En d’autres mots : Le Berger Jésus donnera sa vie pour la brebis. Il le en pleine conviction qu’Il a Pasteur et qu’il nous amène chez nous dans le Royaume de Dieu.

Nous sommes la brebis que Jésus vient à racheter par sa vie. Dieu nous appelle à être aussi des pasteurs aussi bien que la brebis. Dieu invite tous les Chrétiens à trouver la voie chez-Lui. Dieu les invite à amener les autres en trouvant la voie au Royaume de Dieu! Nous ne marchons pas tous seuls sur la route vers Dieu, mais nous sommes des compagnons tout en allant à la Voie, à la Vérité et à la Vie. Prions être des instruments pour guider les autres sur la route vers Dieu.

Questions

  • Est-ce que je comprends ma responsabilité pour être pasteur d’autres personnes ?
  • Qu’est-ce que je fais chaque jour por amener les autres personnes vers Dieu ?

« View all Gospel Reflections