Gospel Reflections

Jean 18, 33-37

Feast Day Reflection by Sœur Victorine Mansagna

Published: November 22, 2015

Read Jean 18, 33-37

Pilate rentra dans le prétoire, appela Jésus, et lui dit: Es-tu le roi des Juifs? Jésus répondit: Est-ce de toi-même que tu dis cela, ou... Read More…


« Alors tu es Roi ? »
La liturgie de la fête du Christ Roi nous illumine sur la royauté du Christ. Contrairement à la conception que nous avons de la grandeur, de la puissance et de la richesse d’ un royaume terrestre, l’évangile nous peint le tableau d’ un roi pauvre, bafoué, humilié, habillé de pourpre et couronné d’épines. C’est un roi cloué sur la croix sans aucune défense.

L’évangile nous montre que nous sommes en présence d’un roi qui se donne et qui s’offre en sacrifice. Malheureusement, c’est un roi qui n’a aucun pouvoir sur la terre. Par conséquent, il est devenu objet de moquerie et d’insultes. C’est du haut de la croix que son royaume resplendit et que se manifeste sa gloire. Sa mission d’ici-bas est de servir et de rendre témoignage à la vérité.

Le royaume dont le roi vient d’être décrit est différent des royaumes terrestres dont la cour est remplie d’une armée puissante pour la défense du royaume. Par contre, le royaume du Christ est unique dans sa nature et n’égale aucun royaume terrestre. Ceux qui sont invités d’y entrer ont un statut spécial décrit par les Béatitudes telles que les pauvres, les doux, les humbles, les miséricordieux. Leur passeport c’est l’amour. C’est un royaume des enfants de Dieu.

Nous sommes tous invités d’entrer dans ce Royaume en devenant des enfants de Dieu par le Baptême et en maintenant cette vie divine par les sacrements. Puisque nous sommes des enfants du même Royaume nous devons nous aimer comme des frères et sœurs. Jésus nous invite à nous aimer, à pardonner et à avoir compassion.

« Es tu le Roi des Juifs ? »
Pilate accule Jésus des questions sur son pouvoir, sa royauté et son règne pour trouver en lui un motif de condamnation. Il est étonnant de voir que pour la première fois Jésus accepte publiquement qu’il est le Roi des Juifs. Cependant il précise sans hésitation que sa Royauté n’est pas de ce monde.

La question est de savoir pourquoi Jésus accepte devant le tribunal qu’il est roi et pourtant il s’est toujours éclipsé d’être considéré pour roi pendant sa vie publique ? Pouvons-nous dire que le moment est venu pour Jésus de se faire connaitre au monde ? Il est clair que Jésus accepte sa Royauté dans la situation humiliante plutôt que d’être couronné de gloire comme à la multiplication de pains.

Nous reconnaissons la royauté de Dieu puisque nous invoquons la venue du Règne de Dieu dans la prière du Notre Père quand nous disons : « que ton règne vienne. » En demandant à Dieu de faire venir son règne dans le Notre Père nous reconnaissons son royaume céleste.
En cette fête du Christ Roi, prenons quelques instants pour réfléchir et nous représenter Jésus sur la croix par laquelle il nous a sauvés. Demandons au Roi de l’univers de régner dans nos cœurs, dans nos vies, dans nos maisons et dans nos communautés.

Prions pour que le Christ nous fasse entrer dans son Royaume. Soyons des témoins du Règne de Dieu dans nos communautés, nos vies et nos maisons. A la fin de cette année liturgique, tournons notre regard vers le Christ Roi de l’univers en attendant sa venue dans la gloire.

« View all Gospel Reflections